Nouvelles de Dorel

La division produits récréatifs de Dorel ajoute une autre marque réputée à son portefeuille en acquérant des actifs d’Iron Horse

Montréal, Québec - 7/15/2009

La société Les Industries Dorel Inc. (TSX : DII.A, DII.B;) a annoncé aujourd’hui qu’elle avait acquis certains éléments d’actif d’Iron Horse Bicycles, y compris des stocks de bicyclettes et diverses marques de commerce et appellations commerciales, notamment la marque « Iron Horse », dans le cadre d’une opération d’une valeur de 5,2 M$ US. Les actifs ont été acquis au terme d’une saisie-vente effectuée par le prêteur garanti d’Iron Horse à la suite de la décision de l’entreprise de suspendre ses activités pour des raisons financières.

Iron Horse, dont les produits sont commercialisés partout en Amérique du Nord et à l’échelle internationale, est mieux connue pour ses vélos de descente et de sentiers extrêmes. Créée en 1987 à New York, la société Iron Horse Bicycles est rapidement devenue un chef de file du secteur. L’entreprise s’est taillée une réputation grâce à ses vélos ultrarapides et d’une superbe maniabilité qui se sont imposés sur la scène internationale de la course. De nombreux athlètes professionnels ont enfourché les vélos d’Iron Horse, notamment Dave Cullinan, Kim Sonier, Penny Davidson, Toby Henderson, Leigh Donovan, “Pistol" Pete Loncarevich et Sam Hill. Outre les vélos de descente et de sentiers extrêmes, la gamme de produits d’Iron Horse comprend également des vélos de montagne, des vélos de route, des vélos de ville, des vélos pour enfants ainsi que des vélos hybrides.

Iron Horse s’est également méritée plusieurs distinctions, notamment le prix du « Vélo de l’année » du magazine Mountain Biking en 2003. La marque est reconnue comme l’une des meilleures de l’industrie. Les ventes mondiales en 2008 se sont élevées à 25 M$ US.

Cette opération permet d’ajouter une autre marque très réputée au portefeuille de Dorel. « L’ajout d’Iron Horse à notre gamme actuelle de marques de classe mondiale qui comprend notamment Cannondale, Schwinn, GT et Mongoose, apporte de la profondeur à notre offre de vélos de montagne, » a indiqué Robert Baird, président de la division Produits récréatifs de Dorel. « En raison de l’intérêt grandissant pour le cyclisme et la compétition de montagne, cet ajout permettra à Dorel de desservir de nouveaux détaillants et, par le fait même, une nouvelle clientèle de consommateurs. » 

« Cette plus récente acquisition s’inscrit dans le plan stratégique que nous avons élaboré afin de devenir le chef de file mondial dans le secteur des bicyclettes, » a déclaré le président et chef de la direction de Dorel, Martin Schwartz. « Bien que les ventes d’Iron Horse se soient élevées à 25 M$ US en 2008, nous sommes persuadés de pouvoir augmenter considérablement ce chiffre d’affaires. Iron Horse est une autre excellente marque dont nous pourrons exploiter le plein potentiel grâce à nos vastes ressources. Le prix d’achat était très avantageux et nous prévoyons réaliser un excellent rendement sur cet investissement. »

Profil

Les Industries Dorel Inc. (TSX : DII.B, DII.A) est une société de classe mondiale dans les secteurs des produits de puériculture et des bicyclettes. Fondée en 1962, Dorel crée du style et de l’enthousiasme tout en misant sur la sécurité, la qualité et la valeur de ses produits. La position de chef de file qu’occupe la Société en matière de style de vie est particulièrement marquée dans ses catégories de produits de puériculture et des bicyclettes qui comptent une multitude de produits qui définissent les tendances. Les produits de Dorel arborent des marques très reconnues comme Safety 1st, Quinny, Cosco, Maxi-Cosi et Bébé Confort à la division Produits de puériculture, ainsi que Cannondale, Schwinn, GT, Mongoose et SUGOI à la division Produits récréatifs. La division Mobilier de maison de Dorel commercialise un vaste assortiment de produits d’ameublement, dont certains sont fabriqués en Amérique du Nord et d’autres sont importés. Dorel, dont le chiffre d’affaires s’élève à 2,2 milliards de dollars US, compte 4 700 employés, dispose d’installations dans dix-huit pays et vend ses produits à l’échelle mondiale.  

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Exception faite des données historiques, le présent communiqué de presse peut contenir des renseignements et des déclarations de nature prospective sur les résultats à venir de Les Industries Dorel Inc. Ces déclarations reposent sur des hypothèses et des incertitudes ainsi que sur la meilleure évaluation possible de la direction quant aux événements futurs. Les activités de la Société et ces déclarations prospectives sont assujetties à un certain nombre de risques et d’incertitudes qui peuvent faire en sorte que les résultats réels diffèrent des résultats projetés. Ces facteurs de risque importants peuvent comprendre, sans s’y limiter, les augmentations des coûts des matières premières, surtout pour les intrants importants comme le panneau d’aggloméré et les résines; les hausses des coûts du fret maritime par conteneur; l’échec de nouveaux produits à combler les attentes du marché; les variations du taux d’imposition effectif de la Société suite à des modifications au chapitre de la répartition géographique de la provenance des revenus anticipés; l’impact des pressions exercées sur les prix par les concurrents, et les règlements de litiges portant sur la responsabilité de produits qui excèdent les limites de la couverture d’assurance de la Société. Ces facteurs et certains autres facteurs de risque sont exposés dans l’analyse par la direction de la situation financière et des résultats d’exploitation annuels ainsi que la notice annuelle, déposées auprès des autorités réglementaires. Les facteurs de risque exposés dans les documents mentionnés précédemment sont expressément intégrés par renvoi dans les présentes. Le fait que l’un ou l’autre de ces risques et incertitudes se matérialise pourrait avoir une incidence défavorable importante sur les activités, la situation financière ou les résultats d’exploitation de la Société. Compte tenu de ces risques et incertitudes, les investisseurs ne devraient pas se fier indûment à ces déclarations prospectives en tant que prévisions des résultats attendus.